Tentative éphémère et provisoire, à partir de ma seule petite expérience de vie,

de relater « la question de l'Homme » sous l'angle de « la spiritualité »,

telle qu'elle n'a cessé de voyager en moi de l'aube jusqu'au couchant

-------


" Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." — Elisabeth Kubler-Ross

"« De même qu'il y a un objet matériel derrière chaque sensation, de même y a-t-il une réalité métaphysique derrière tout ce que l'expérience humaine nous propose comme réel. » - Max Planck


vendredi 4 décembre 2015

85 - Paraboles du Royaume


— Il leur proposa une parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu'un homme a pris et semé dans son champ. C'est la plus petite de toutes les semences; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. 

— Il leur dit cette autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu'une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu'à ce que la pâte soit toute levée. 


— Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L'homme qui l'a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu'il a, et achète ce champ. 

— Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles. Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu'il avait, et l'a achetée. 

(Matthieu Chapitre 13 )

————————————

Ce n'est pas d'hier que certaines paraboles de Jésus ont pour moi une saveur particulière. Ainsi en est-il de ces paraboles du Royaume, qui parlent toutes de petites choses ordinaires que tout un chacun connaît ou peut connaître.

vendredi 16 octobre 2015

84 - Où en suis-je ?

— Mon rapport à la religion chrétienne :

Je constate une meilleure conceptualisation.
Décomposer le complexe en éléments plus simples : c'est une évidence, mais quand  l'esprit est embrouillé, la confusion préside facilement. 
Mes niveaux de ressentis sont à présent plus clairs. L'esprit s'embrouille en raison de ressentis non clarifiés. 
La souffrance intérieure, je veux dire celle qui est proche de l’âme c'est-à-dire de l'essentiel, se fait vite globalisante.

mercredi 26 août 2015

83 - Une autre rive….

Pour l'instant, je laisse en suspend mes petits propos sur l'Évangile de la Samaritaine. J’y reviendrai dans le courant de l'automne.

Ces dernières semaines j’ai « fréquenté » plusieurs blogues tenus par des journalistes chrétiens et d’autres gens se réclamant d’une chrétienté de gauche, qui abordent des sujets d'actualité de l’Eglise et de la Chrétienté : les synodes et machins officiels en cours avec le nouveau Pape…  En tant que tels, les articles sont plutôt intéressants, nuancés, assez critiques et globalement avec une tendance progressiste.

lundi 8 juin 2015

82 - Jésus et la femme de Samarie (Jean 4, 5-42) - Texte 5

(suite du billet  81)


La femme Lui dit : « Seigneur, je le vois, tu es un prophète. Alors, explique-moi : nos pères ont adoré Dieu sur la montagne qui est là, et vous, les Juifs, vous dites que le lieu où il faut L'adorer est à Jérusalem. » Jésus lui dit : « Femme, crois-moi : l'heure vient où vous n'irez plus ni sur cette montagne ni à Jérusalem pour adorer le Père.
Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ; nous adorons, nous, Celui que nous connaissons, car le Salut vient des Juifs.
Mais l'heure vient - et c'est maintenant - où les vrais adorateurs adoreront le Père en Esprit et Vérité : tels sont les adorateurs que recherche le Père.
Dieu est Esprit, et ceux qui l'adorent, c'est en Esprit et Vérité qu'ils doivent l'adorer. »

*

lundi 18 mai 2015

81 - Jésus et la femme de Samarie (Jean 4, 5-42) - Texte 4

(suite du billet  80)


La femme lui dit : « Seigneur, donne-la-moi, cette eau : que je n'aie plus soif, et que je n'aie plus à venir ici pour puiser. »
JESUS lui dit : « Va, appelle ton mari, et reviens. »
La femme répliqua : « Je n'ai pas de mari. » 
JESUS reprit : « Tu as raison de dire que tu n'as pas de mari, car tu en as eu cinq, et celui que tu as maintenant n'est pas ton mari : là, tu dis vrai. »

*

L'Évangile, ce n'est pas un roman fleuve en trois tomes de 400 pages… le récit est toujours très ramassé à un essentiel. On peut lire l'histoire de la Samaritaine en une minute 45 secondes. Mais si tout était raconté dans le détail, ce passage, comme d'autre, serait bien plus long… la brièveté est toujours pour moi une incitation à prendre beaucoup de temps sur une seule phrase.

vendredi 27 février 2015

80 - Jésus et la femme de Samarie (Jean 4, 5-42) - Texte 3

(suite du billet N° 79)


JESUS Lui répondit : " Si tu savais le Don de Dieu, si tu connaissais Celui qui te dit : 'Donne-Moi à boire', c'est toi qui Lui aurais demandé, et Il T'aurait donné de l'Eau Vive".

Elle Lui dit: "Seigneur, tu n'as rien pour puiser et le puits est profond; avec quoi prendrais-tu l'eau vive ? Serais-tu plus grand que notre père Jacob qui nous a donné ce puits et qui en a bu lui-même, avec ses fils et ses bêtes ?".

"JESUS lui répondit: tout homme qui boira de cette eau aura encore soif ; mais celui qui boira de l'Eau que Moi Je lui donnerai n'aura plus jamais soif ; et l'Eau que Je lui donnerai deviendra en lui Source jaillissante pour la vie éternelle."

Elle prend un tour bizarre cette histoire. Jusque là c’était à peu près clair… On pouvait imaginer la scène  de ciné :  le type seul, la femme qui arrive au loin, la musique  façon Ennio Moriconne, le dialogue terre à terre des ennemis potentiels qui se défient….

vendredi 20 février 2015

79 - Jésus et la femme de Samarie (Jean 4, 5-42) - Texte 2

(suite du billet N° 78)


JESUS lui dit : " Donne-Moi à boire."  (En effet, ses disciples étaient partis à la ville pour acheter de quoi manger.)
 La Samaritaine Lui dit : "Comment Toi qui es juif, Tu me demandes à boire, à moi, une samaritaine ? " (En effet, les juifs ne veulent rien avoir en commun avec les samaritains.)
*

Donc, ils sont seuls, lui et elle, autour de ce puits. C'est ainsi en tout cas que je le conçois. Il n'est pas fait état d'autres personnes, et puis on voit mal comment le dialogue qui va suivre pourrait s'accommoder d'un groupe qui entourerait ces deux là.

mercredi 11 février 2015

78 - Jésus et la femme de Samarie (Jean 4, 5-42)



Sur cette rencontre, j'ai souvent médité. C'est un épisode qui a toujours eu une intensité particulière pour moi. Je vous raconte l'histoire brièvement si vous ne la connaissez pas.

mercredi 28 janvier 2015

2015 année nouvelle



L'année a commencé avec les événements dramatiques d'assassinats au nom d’un soit disant Dieu. Au nom d'une religion, une fois de plus. On pourra dire qu'il s'agit d'extrémistes, de fanatiques endoctrinés. Il n'en reste pas moins que ce fut au nom d'un dieu, d'une religion…
D'autres fanatiques, au nom d'une autre religion monothéisme ont aussi enlevé et massacré.
la Shoah évoquée cette semaine à l'occasion de la libération du camp d'Auschwitz. 
Ajoutons les massacres au nom des idéologies, Des fanatismes de tous ordres,  Etc. etc.

L’Humanité peut-elle un jour opter pour« autre chose que ça » ?