Tentative éphémère et provisoire, à partir de ma seule petite expérience de vie,

de relater « la question de l'Homme » sous l'angle de « la spiritualité »,

telle qu'elle n'a cessé de voyager en moi de l'aube jusqu'au couchant

-------


" Les gens sont comme des vitraux. Ils brillent tant qu'il fait soleil, mais, quand vient l'obscurité, leur beauté n'apparaît que s'ils sont illuminés de l'intérieur." — Elisabeth Kubler-Ross

"« De même qu'il y a un objet matériel derrière chaque sensation, de même y a-t-il une réalité métaphysique derrière tout ce que l'expérience humaine nous propose comme réel. » - Max Planck


vendredi 31 août 2012

31 - D'un certain Désir -



Mon discours sur l'inutilité et le projet des religions est parfois virulent. Il s'enracine dans mes blessures anciennes largement développées par ailleurs. Il s'est beaucoup agi des déviances des individus religieux et d'une aversion contre des pratiques religieuses (le culte froid) faites d'obligations et de contraintes ressenties comme mortifères.
En mettant ses aspects négatifs sur le côté, y a-t-il quelque chose de valable dans la religion ?